Chez Mayday, ce qui compte avant tout, c’est l’esprit d’équipe. Notre succès dépend de notre capacité à valoriser le capital humain de nos collaborateurs. Alors nous leur donnons la parole chaque fois que nous le pouvons. Rencontre aujourd’hui avec Lucie, webdesigner de talent et intérimaire fidèle.

Bonjour Lucie, quel est ton profil professionnel ?

Très tôt, j’ai été attirée par le dessin, l’illustration. Au lycée, j’ai choisi une option design. Le bac en poche, je me suis orientée vers le multimédia. J’ai été formée tant sur la conception que la réalisation. C’est important de le préciser, le webdesigner « front » doit savoir également gérer l’intégration HTML et CSS.

Comment es-tu devenue intérimaire ?

A l’époque j’avais fait des stages, puis une licence en alternance. J’avais ensuite décroché un CDD qui se terminait et j’étais en recherche active d’emploi. Je ne savais pas encore exactement quel genre d’entreprise je voulais intégrer, agence ou annonceur. Et puis un ami m’a parlé de Mayday. Je me suis renseignée et j’ai appris que l’agence fait partie du groupe Crit mais surtout, j’ai découvert qu’elle est une vraie spécialiste du recrutement dans le secteur de la communication. J’ai transmis ma candidature, et suivi le processus de recrutement. A la suite de quoi, on m’a proposée une première mission, puis deux, et je suis devenue une vraie intérimaire.

A ton avis, quelles qualités doit posséder une bonne intérimaire ?

Avant tout, une grande capacité d’écoute. Bien comprendre ce que l’on attend de vous est essentiel, pour pouvoir réagir efficacement et concrètement aux briefs. Comme si vous étiez un permanent de l’entreprise en fait. Ensuite, beaucoup de confiance en vous. Si vous maîtrisez bien votre sujet, tout va marcher comme sur des roulettes !

Qu’est-ce que tu apprécies chez Mayday ?

J’ai d’abord rencontré chez Mayday des professionnels qui parlent le même langage que moi. On s’est très vite compris. Ça m’a tout de suite rassurée. Ensuite, la disponibilité et la proximité de l’équipe, qui font qu’aujourd’hui j’ai développé un vrai sentiment d’appartenance à un groupe.

Un message aux futurs candidats ?

Si vous êtes très bon dans votre métier, mais que vous n’êtes pas doué pour vous vendre, alors n’hésitez pas : postulez ! Mais méfiez-vous, l’intérim est une drogue : quand on y a goûté, on ne peut plus s’en passer…